• Ce week-end avait lieu le Salon du Livre des Célébrités à l’Espace Cardin (Paris). En ne caricaturant que légèrement, il s'y trouvait presque plus de « célébrités », d’organisateurs et de photographes de presse que de visiteurs. Sûrement en raison d’un manque de communication... Les « vrais » fans ont donc eu plus de temps pour discuter avec leurs idoles.

    Après avoir rencontré avec plaisir dans la journée de samedi Zappy MAX, Roger PIERRE et Jean-Marc THIBAULT (trois petits jeunes pleins d’avenir), voici le moment tant attendu du dimanche après-midi. L’emplacement de Fred MELLA se trouve juste à côté de celui de son ami Charles AZNAVOUR. J’y patiente, « Mes Maîtres Enchanteurs » et « Des Marchands de Bonheur : Allez savoir pourquoi ! », en mains, premier dans la petite file d'attente, avec à côté de moi une armée de photographes (professionnels ou non) guettant l’arrivée du grand Charles. Celle-ci, accompagnée de celle de Fred, ne se fait pas attendre et déclenche une cohue, des crépitements de flashes et les sourires de Fred qui ne peut faire un seul geste en raison des photographes agglutinés autour de la table. S’ensuit alors un échange très chaleureux avec notre « Maître Enchanteur », certainement surpris de voir un si jeune « fan » ainsi que mes dédicaces de Gérard, Marc et Yvette. Il m’a, à ce propos, exprimé son regret de ne pas avoir été présent à la rencontre lyonnaise de décembre, en raison de la préparation d’un gala.

    Malgré une petite réticence à se « vendre », liée sûrement à sa discrétion naturelle, il m’a informé qu’il nous communiquera prochainement les dates de ses futurs concerts (Lyon, Paris, Grenoble, etc.). Un grand merci à Monsieur MELLA pour ce joli moment !

    R.C


     


    votre commentaire
  • Beaucoup ont regretté de ne pas avoir pu y aller mais, fort heureusement, nous ne manquons pas ici de paparazzi prêts à capter l'info ou le scoop quand cela en vaut la peine ! Et, à Vaison, cela en valait la peine...

    Cela en valait d'autant plus la peine que le 29 avril au soir, notre ami GASTON, l'homme aux caniches, ancien COMPAGNON DE LA CHANSON s'il vous plaît, était de la fête ! Et qu'est-ce qu'il les a régalés GASTON ! Il n'y a pas à dire, cet homme-là il a le rythme dans la peau et il fallait l'entendre décliner ce qu'il avait conservé bien au chaud du répertoire de ses anciens amis et partenaires !... En première partie, il a assuré avec son ami ZANINI un éventail de morceaux de jazz avant que, surprise, GASTON reste seul en scène avec l’orchestre pour chanter un pot-pourri des Compagnons. Un des clous de la soirée : une interprétation-démonstration au saxo des Les trois cloches. Inoubliable à en croire les nombreux témoins !

    L'homme est resté tel que nous le connaissions et conforme à celui qui nous avait pondus l'été dernier cette si gentille préface destinée au livre hommage de Christian FOUINAT. Et c'est avec un plaisir non dissimulé que les admirateurs des Compagnons l'ont ensuite retrouvé dans le hall de l'espace culturel où ils ont tous pu discuter avec lui en gardant en souvenir en pellicule quelques photos de ces retrouvailles dont celle ci-dessus où il pose avec notre ami le Joyeux Compagnon Jean CHARRAS et Christian FOUINAT.

     


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires