• Nous vous avions dernièrement proposé de revenir aux adieux des COMPAGNONS DE LA CHANSON et de prendre (ou de reprendre connaissance) d'un article qui était paru dans LE PROGRES en 1981 dans l'Ain. Un document que nous devons comme celui-ci à Pierre MICHAUD que nous remercions.

    Ce qui était sûr à la lecture de ce papier, c'est que les COMPAGNONS DE LA CHANSON avaient décidé de ne plus faire de scène après 1981. Mais on sait aujourd'hui ce qu'il en sera et un nouvel élément qui a dû peser de tout son poids dans leur décision d'entamer une prolongation de trois années : l'opération cardiaque qui vaudra à Fred MELLA d'observer un arrêt pendant quelques semaines. 


    votre commentaire
  • Avant le spectacle, le présentateur avait raconté une petite anecdote sur les COMPAGNONS DE LA CHANSON et Feillens, un petit village de l'Ain, près de Macon. Ces derniers avaient été invités en 1952 par le curé qui cherchait de l'argent pour pouvoir réparer l'église ! Le spectacle prévu dans ce petit théâtre avait dû être finalement organisé en plein air tant les demandes étaient nombreuses ! 

    Le grand jour arrivé, il plut des cordes et il fut donc impossible aux COMPAGNONS de chanter dehors. Au point que le pauvre curé s'arracha les cheveux sur la tête. Jean-Louis JAUBERT et ses amis décidèrent alors d'entasser le plus grand nombre de personnes dans la salle faisant patienter les autres dans un hangar proche et ils entreprirent de donner deux récitals en suivant pour que tout le monde puisse être satisfait. Les spectateurs furent ravis, bien sûr, le curé heureux et les COMPAGNONS sans doute aussi pour avoir accompli une bonne action. 

    Fred ne pensait certainement pas revenir dans la même salle, seul cette fois, 52 ans plus tard ! Il nous offrit pendant deux heures un spectacle merveilleux malgré deux petits incidents sur la fin. Il faisait ce jour-là, caprice du temps à Feillens, plus de 30° dans une salle à nouveau pleine à craquer. Le soliste dut s'arrêter une première fois car le maquillage l'aveuglait complètement et une seconde pour boire un verre d'eau, après que la voix ait donné quelques signes de fatigue. Mais avec l'humour qu'on lui connaît, Fred retourna ces deux incidents en sa faveur et il quitta la salle sous un tonnerre d'applaudissements bien mérités.

    Pierre MICHAUD


    Pour découvrir l'article local, cliquez sur le lien qui suit : http://ddata.over-blog.com/xxxyyy/0/58/97/52/Fred-Mella---Feillens.pdf


    votre commentaire
  • Voici les premières photographies que nous a adressées Mireille TESTAUX qui, avec Ginette BOBEDA, avait fait le long déplacement de Navarrenx dans les Pyrénées. On y retrouvera quelques visages devenus familiers ici : celui, par exemple, du ténor basque David OLAIZOLA en compagnie de Fred MELLA et de Jean BOEKHOLT, l'éditeur montpelliérain des Editions de la TRAMONTANE, qui tenait un stand Chanson Française avec Frères Jacques et Compagnons (Photo du bas).
    Gageons qu'il y aura d'autres témoignages que nous diffuserons autour de cette vente de produits Compagnons et du nouveau tour de chant de Fred MELLA en l'Eglise de Navarrenx.




    votre commentaire

  •  

    C'était au sujet des adieux et en 1981... Les COMPAGNONS DE LA CHANSON n'avaient pas une seule seconde imaginé quel serait l'engouement d'un public pas du tout prêt à les voir quitter la scène et mettre ainsi un terme à une fabuleuse épopée de plus de quarante années !
    L'interview de Jean-Louis JAUBERT laissera cependant un goût de regret aux admirateurs car il n'y aura pas de sortie, ni d'album images, ni d'enregistrement TV ! Juste cet ouvrage conçu par Hubert LANCELOT et qui ne fera pas l'unanimité autour d'eux, les médias le boudant. Quel dommage !


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires