• C'est l'avant-dernier programme que nous possédons... Bruno MALLET nous en a envoyé d'autres, que nous publierons très vite.

    0.CDLC prog 77 couverture              0.CDLC prog 77 texte raymond devos

    Ci-dessus, vous trouverez un joli texte de Raymond DEVOS plus facilement lisible grâce au lien suivant

         

    0.CDLC prog 77 4è couverture 001 (3)

    Les chansons que nos amis ont interprétées ↓

    0.CDLC prog 77 repertoire 

    Michel DRUCKER a pris la plume pour faire l'éloge "de ses amis" Les Compagnons de la chanson. Un éloge à visionner qui ajoute à notre incompréhension des relations qu'il aurait dû conserver avec "ses amis", un propos de plus en plus galvaudé par les temps qui courent !

     CDLCprog.77                      0.CDLC prog 77 dos

    Au verso figure la pochette de leur dernier 45 t. : les COMPAGNONS DE LA CHANSON enregistrent désormais chez Philips.

     


    votre commentaire
  • Roland Giraud "un fan de toujours"L’an dernier, après la représentation très applaudie au Mans de la pièce « Bonté divine » que j'étais allée voir et dans laquelle il jouait, j’avais fait transmettre à Roland GIRAUD un petit dossier sur nos activités COMPAGNONS DE LA CHANSON car il n'est pas internaute. D'où sa méconnaissance de notre groupe d'admirateurs.

    Connaissant son attachement aux COMPAGNONS DE LA CHANSON, je lui avais présenté le site, le site Décal’âge Productions et les réalisations existantes, ainsi que ses souvenirs de jeunesse liés à Périgueux où il avait vécu. Il m’avait gentiment accordé quelques minutes d’entretien au téléphone et avait pris rapidement contact avec Louis PETRIAC par courrier.

    Voici la lettre qu'il m’avait destinée : http://ddata.over-blog.com/0/58/97/52/roland-giraud.pdf 

    Ginette BOBEDA

     

     

     


    votre commentaire
  • JEAN 4 

    Il y a 27 ans que l'auteur/compositeur de nombreuses chansons à succès des Compagnons, et de bien d'autres chanteurs, a rejoint leur marraine Edith Piaf pour un monde meilleur...

    Jean était musicien professionnel et membre de l'orchestre Marcel COESTIER avant de combler en 1952 le vide laissé par le départ de Marc HERRAND. Il jouait d'un grand nombre d'instruments : violon, trompette, guitare, piano... et il a écrit pendant ses vingts ans passés chez les Compagnons neuf sketches musicaux, faisant apprendre à ses camarades aussi bien le basson que la cornemuse, le clairon ou le cor, pour n'en citer que quelques-uns, pour les besoins de ses créations.

    Pour mémoire on lui doit : Le violon de tante Estelle (1955), Les tourlourous (1956), Le cirque (1956), Le baron Gontran (1965), Les Ecossais (1965), Les perruques (1966), Les jumelles de marine (1966), Jour de fête en Louisiane (1966), Les Tyroliens (1973).      

    Sa voix de baryton servait, le saviez-vous, à faire le contrechant... comme par exemple dans L'arlequin de Tolède, Des milliers de soldats, La mamma, Comme un petit coquelicot etc...

    Le violon sur le toit par verclaud

    affic.broussolle (2)

     


    votre commentaire
  • Louis PETRIAC, sera l'auteur avec Christian FOUINAT d'une biographie de 360 pages consacrée aux COMPAGNONS DE LA CHANSON : Entre mythe et évidences. Un dossier de presse a été conçu pour la sortie prochaine de cette biographie que vous pourrez commencer à découvrir. Rappelons que l'ouvrage auquel ont collaboré Fred MELLA, GASTON, Marc HERRAND a été préfacé par Mesdames Mireille LANCELOT et Yvette GIRAUD. 

    1ere couv en 75 dpi 


    votre commentaire
  • ...Fred Mella2 

    Aujourd'hui 10 mars Fred MELLA est à l'honneur ! C'est le jour de son anniversaire ! Et nous ne pouvons que lui souhaiter de garder encore longtemps, très longtemps, le bonheur de pouvoir chanter, ainsi qu'une aussi bonne santé. Meilleurs voeux cher Fred !

     fred carte fred 

    Pendant 40 ans vous étiez avec "vos Compagnons" notre Bonheur.

    Depuis 26 ans vous nous enchantez toujours et encore par votre voix merveilleuse.

    Nous ne nous lasserons jamais d'écouter chanter " Notre Marchand de Bonheur ".

     

     

     


    votre commentaire
  • Les COMPAGNONS DE LA CHANSON sont passés à de nombreuses reprises à Strasbourg et dans sa région et... Strasbourg ne les a pas oubliés ! Dimanche 27 février, les D.N.A (Dernières Nouvelles d'Alsace) leur ont rendu un bel hommage souvenir.

    0A strasbourg0Astras

    Le texte de cet article n'étant pas lisible, nous l'avons recopié. Il portait le titre : Février 1961, Les Compagnons de la chanson triomphent à Strasbourg_

    La troupe des neuf COMPAGNONS DE LA CHANSON a connu deux soirs consécutifs un véritable triomphe au Rit's devant une salle comble à chaque fois. Le public a été enchanté car lors des tournées précédentes à Strasbourg, jamais ce groupe n'avait gratifié le public "de tant de joie et de plaisir".

    Selon Denis BERSOU, le groupe a progressé "vers le dynanisme, l'humour et une joie de vivre".

    Sur les 27 chansons présentées, le seul Jean BROUSSOLLE est l'auteur de 14 d'entre elles et le compositeur de trois. L'ensemble explose "littéralement de gaîté et de rythme", en particulier avec "Un jour de fête en Louisiane", "Le violon de tante Estelle" et "Au clair de la lune". Ils sont devenus un "spectacle complet et vivant", comme "mimes éloquents, instrumentistes plus que valables, gagman ingénieux". (Chronique de Bernard VOGLER) 

     


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires