• A propos de Gaston raconte les Compagnons...


    Le livre de GASTON* publié chez Michel LAFON éditeur étant devenu une pièce rare, j'aimerai revenir sur cet épisode qui lui a permis avec son complice Jean-Pierre CALVET de réaliser un jour une supercherie qu'il relate ainsi : "Prince Vaillant is a Rocker !"

    La scène se passe à la télé et il ne s'agit, ni plus, ni moins, que de procéder au lancement d'un tube parallèlement à la diffusion d'un dessin animé sur fond musical. Jean-Pierre et GASTON ont vu l'émission de télévision de Mort SHUMAN chargé de faire la promo de ce Prince Vaillant. Ce dernier et le présentateur de l'émission semblaient apprécier. La musique du dessin animé qui vient de passer à l'antenne mérite il est vrai le détour et un commentaire flatteur.   

    - Le meilleur rock, décidément, est bien anglo-saxon...

    Le disque des Quad Rockers dont il va être question comporte onze titres, dont le fameux "Prince Vaillant". La firme distributrice a bien fait les choses. Elle a monté le dessin animé de tout à l'heure afin de muscler son lancement. Opération réussie. Les ventes des Quad Rockers sont très confortables, les critiques égales à celles émises par Mort SHUMAN à la télé. 

    - La musique est extra et le groupe excellent, les compositeurs sensationnels. Ce Georges ASTONBREAK et ce Sven ALMGREEN feront parler d'eux. 

    Jean-Pierre et GASTON qui ont regardé l'émission de Mort SHUMAN se sont bien amusés de cette supercherie. 

    - Qu'est-ce que tu en penses ? 

    - Comme SHUMAN. Les Quad Rockers sont les meilleurs. On boit un coup ? 

    - D'accord ! A la santé des Anglo-Saxons !

    Les musiciens des Quad Rockers avaient quelque peu truqué leurs noms. Georges ASTONBREAK en fait, était GASTON, Sven ALMGREEN Jean-Pierre CALVET, du nom d'une ami suédoise. Parmi les onze titres, un oeil exercé ou un ami averti eût reconnu "Letter For Roxanne" (la chienne de GASTON), "Prince Vaillant" (l'autre chien de GASTON), "Josépha" (l'épouse de GASTON), "Typhany's rock" (Typhany chienne de Jean-Pierre). Tirant profit de vacances forcées consécutives à l'accident cardiaque de Fred MELLA, GASTON et Jean-Pierre s'étaient lancés dans cette aventure-bluff avec conviction. Le producteur estimant comme eux que si le disque était enregistré en France, il ne serait pas pris au sérieux, les deux compères s'étaient embarqués pour l'Angleterre afin de contrer le parti pris du public et des "spécialistes" éclairés.  Grands moyens, grande formation, quadriphonie. GASTON seul aux douze saxophones, Jean-Pierre aux effets de rythmes ; le reste de l'orchestre, trié sur le volet, choisi parmi les meilleurs musiciens anglais. Une semaine de travail en studio. Lancement et distribution R.C.A. Avec une pochette entièrement rédigée en anglais. Je précise que la vente dépassa toutes les espérances et qu'il convient de donner un coup de chapeau final à Mort SHUMAN pour s'être prêté involontairement à cette prestation télévisuelle. Coup de chapeau aussi à l'impressionnante formation, ainsi qu'aux deux formidables compositeurs-interprètes, le tout anglais de noble souche ! Jean-Pierre CALVET et GASTON jouant le jeu jusqu'au bout, turent le dessous de l'aventure. Ils s'étaient fait plaisir tout en remportant un pari. Et ils s'amusèrent en prime sans méchanceté, aux mines circonstanciées de Mort SHUMAN, goûtant avec délices la performance de la britannique équipe, à la manière d'un distingué connaisseur (Cf. "Gaston raconte les Compagnons"). J'ajouterai que ce disque, photo reproduite ci-après, peut toujours être trouvé d'occasion sur E-Bay ou Price Minister.

    En préambule de son livre GASTON écrit : "Sans ton humour et tes clins d'oeil, cher Jean-Louis, sans tes exécrables odeurs de pipe, "sacré" Hubert, sans ton dictionnaire et tes gadgets, grand Jo, sans tes bavardages intempestifs sur scène et ton inséparable bonne humeur, mon vieux René, sans tes grimaces et tes satanées "retenues pour frais", cher Gérard, sans ta guitare et ton accent, Jean-Pierre mon vieux complice, et toi Fred, sans ta voix et tes colères... Je me sens orphelin. Vous me manquez et de l'écrire me donne envie de pleurer tant j'ai été heureux avec vous. Je vous dédie ce livre chers Compagnons. Je dédie ce livre aux plus belles années de ma vie." "Pendant quarante ans, les Compagnons de la Chanson n'ont jamais trouvé le temps de se raconter. A l'heure des adieux, GASTON, le benjamin, s'est attelé à la tâche pour rapporter des faits qui l'ont directement concerné pendant treize ans ainsi que beaucoup d'autres fidèlement rapportés par les principaux intéressés. Quatre décennies de triomphes auxquels se trouvent mêlés PIAF, bien sûr mais aussi BRASSENS, Claude FRANCOIS et beaucoup d'autres. Avec les joies, les peines, les colères, les secrets de ceux qui, entre eux, se sont baptisés "le rang de derrière et le rang de devant". Un récit, ou plutôt une conversation amicale entre des frères qui, lorsqu'ils se retrouvent ont pour règle de ne jamais se tendre la main, mais qui n'ont jamais manqué de se serrer les coudes..." (Cf. "Gaston raconte les Compagnons"). Par ces mots, et tout au long de son récit, on sent transparaître un "Je vous aime" comme il nous l'a écrit si simplement à la fin de son clin d'oeil-préface dans mon recueil de témoignages "Les Compagnons de la Chanson : Des marchands de bonheur, allez savoir pourquoi !"

    Christian FOUINAT

     

    * Gaston raconte les Compagnons, Michel Lafon éditeur, 1986

    « Gilles dit Jean Villard... Nos amis Suisses en parlentIl y a quatre ans sortait notre biographie sur les Compagnons... »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    janine Heitz
    Mercredi 29 Avril 2015 à 09:12

    J'ai pu me procurer ce livre il a quelques années. Je l'ai beraucoup apprécié. C'est le premier livre que j'ai lu sur le Compagnons. ça m'a donné envie de lire tous les autres. Bonne journée

    2
    Mercredi 29 Avril 2015 à 09:17

    Il faut dire qu'il est très bien fait et que le journaliste qui avait aidé Gaston à l'écrire s'est très bien entendu avec lui. Un excellent travail d'équipe !

    Bonne journée à vous aussi Janine !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :