• Appel aux bonnes volontés...

    C'est notre ami Jean-Louis JAUBERT qui disait qu'il valait mieux arrêter un jour après avoir longtemps joué en Première Division que de connaître les affres de la Deuxième Division !
    C'est en partant de ce concept avec, certes, beaucoup moins d'années au compteur et seulement deux ans et demi passés à jouer en Première Division, que j'ai choisi de mettre un terme à l'animation de cet espace où, les derniers mois, je ne trouvais plus la quintessence de ce qui est indispensable à un espace pour avancer. Sans doute aussi, pénétré d'un idéal plus en vogue les années passées, étais-je encore convaincu de l'utilité de conceptions un peu passéistes où le partage avait encore une certaine valeur qu'elle a aujourd'hui de moins en moins. Eh oui, ce fameux cum panis à la racine même du vocable Compagnon... Je devrais m'habituer à la désinvolture et j'ai beaucoup de mal à me faire à l'idée qu'il vaudrait mieux parfois ne pas prendre au sérieux ce que l'on a entendu ou promis que d'attendre d'hypothétiques réalisations qui n'engagent jamais ceux qui les tiennent ! Et puis, il faudrait aussi, et surtout, beaucoup plus de temps que je n'en n'ai ! Car, mon atelier de production et de conception biographique se trouve également à un moment où il lui faut s'adapter sous peine de périr. Et les nombreux projets en attente ne le mériteraient pas ! 
    Je laisse un espace classé en deuxième rang sur Google qui est encore visité quotidiennement par cent cinquante à deux cents personnes. Une pointe de 281 a même encore été enregistrée récemment lors du décès du Père des COMPAGNONS, Louis LIEBARD... Alors qu'en mars 2007 avec mon premier complice Christian FOUINAT nous n'en totalisions qu'une trentaine voire une cinquantaine les jours de fête ! Quel chemin parcouru depuis et cela malgré nombre d'avatars ! Et que de rencontres, que de souvenirs !... Mes pensées vont bien entendu en premier lieu à nos amis Marc HERRAND et Yvette GIRAUD, deux êtres exceptionnels. Oui, à leur contact, c'est vrai,  j'ai souvent puisé une force supplémentaire utile et complété un savoir quelquefois défaillant. Il y a eu aussi quelques autres rencontres tout aussi vivifiantes qui m'auront permis de découvrir d'autres horizons que jamais je n'aurais découverts si nous n'avions pas avec l'ami Christian créé cet espace ! 
    L'avenir est sans doute aujourd'hui à d'autres formes de communication. Et je veux croire que certains d'entre vous auront à coeur de reprendre le suivi d'un tel espace plutôt que de le voir disparaître. Encore que les COMPAGNONS DE LA CHANSON ne disparaîtront jamais tout à fait puisque j'ai prévu de tenir à jour les knols qui leur ont été consacrés ces derniers mois hors cet espace que j'espérai, c'est vrai, un tout petit peu plus convivial ! Peut-être le deviendra-t-il si d'autres s'y attèlent avec des moyens qui me font défaut. 
    En espérant que cet appel soit entendu, il ne me reste plus qu'à vous souhaiter aux uns et aux autres une très bonne poursuite de vos projets ! Et que vivent les COMPAGNONS et cet esprit magnifique où, au-delà d'échanges parfois vifs, restait l'expression d'un idéal qui aura charmé nombre de ceux auxquels nous appartenons !

    Louis PETRIAC

    « 1946 : Rivalité de Compagnons...Mon Espagnole (vidéo)... »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :