• C'est grâce à elle si nous avons pu...

    C'est en grande partie grâce à elle si Jean-Jacques BLANC a pu aller au terme de ses recherches et nous livrer les éléments qui nous ont amené à consacrer un ouvrage aux COMPAGNONS DE LA MUSIQUE. Grâce à elle et à sa fille Christine DESSERTENNE qui disposait d'une montagne de documents (photographies et illustrations) nous avons effectivement pu faire revivre le temps d'un ouvrage ces hommes et ces femmes.

    Durant quelques années passées autour des futurs COMPAGNONS DE LA CHANSON, ils auront participé à une expérience et quelle expérience ! La mise en place d'un groupe d'expression scénique réalisée dans le giron des COMPAGNONS DE FRANCE. Du moins entre 1941 et 1944 avant que ces derniers ne soient dissous. Marianne CHASSOT faisait effectivement partie avec Odile MICHAL des premiers éléments et des premières Compagnonnes à avoir travaillé avec Jean-Louis JAUBERT, Marc HERRAND, Hubert LANCELOT et Jean ALBERT sous les directives de Louis LIEBARD chemin de Champvert à Lyon. C'était sans aucun doute l'élément féminin de référence qui lui vaudra même de figurer sur l'une des affiches promotion de la petite troupe. Elle quittera les COMPAGNONS DE LA MUSIQUE après une mémorable tournée en Allemagne (printemps 1945) et ne sera donc pas de la seconde expédition de Ville-d'Avray. Les Lyonnais l'avaient revue en juin 1990 dans le quartier du Point du Jour où elle avait participé à la pose d'une plaque commémorative sur le portail du 10 de la rue de Champvert en compagnie de quelques anciens.

    « Des sacrés retrouvailles à Cran-Gevrier !C'était au temps où la presse parlait des Compagnons... »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :