• Ce que Ginou pensait de son époux... Guy Bourguignon...

    Ce que Ginou pensait de son époux... Guy Bourguignon...

     

    Ce que Ginou pensait de son époux... Guy Bourguignon...L'ouvrage de Ginou RICHER sorti au même moment que le film La môme d'Olivier DAHAN, et écrit en collaboration avec le chroniqueur Bernard PERSIA, évoque dans le détail, et ce n'est pas une surprise, chacun des COMPAGNONS DE LA CHANSON. Et sans énormément de détails ce qui l'avait séduite chez Guy BOURGUIGNON. Alors qu'elle était encore adolescente et Parisienne bon teint.

    Celui qui était devenu "son mouton" pour reprendre les propres expressions de la jeune fille, était tombé amoureux de la gamine de seize ans. Sans se douter que celle-ci n'avait cédé à ses avances que pour avoir une chance d'approcher Edith PIAF qu'elle admirait depuis longtemps en secret. Pour la demoiselle qui aimait regarder les hommes droit dans les yeux, Guy, très érudit élégant et plein de classe était le plus intelligent de tous les COMPAGNONS DE LA CHANSON. Mais, jaloux comme un tigre, Guy avait aussi entrepris de l'éduquer et de lui faire découvrir les plus grands écrivains en la laissant enfermée dans la chambre de l'hôtel qu'ils partageaient lorsqu'ils voyageaient. Du moins où jusqu'au jour où Edith PIAF qui avait interdit aux COMPAGNONS d'emmener avec eux leurs régulières ou leurs petites amies, se rendit compte que le jeune Périgourdin lui avait désobéi.

    D'après la demoiselle, Guy était aussi un farfelu, et c'est ce qui l'attirait chez lui. Parce qu'il aimait, selon elle, s'inventer des personnages. Elle raconte qu'un matin, pour son plus grand plaisir à elle qui rêvait déjà de rencontres fabuleuses, elle avait dû se travestir en vedette de cinéma devant tout un parterre de sommités dans une bourgade que les deux jeunes gens traversaient. On imagine aisément Guy, avec sa pipe au coin du bec, filmant en cinéaste averti sa bien-aimée avec sa caméra en faisant croire aux uns et aux autres que la Cinecitta avait transporté ses valises depuis l'Italie. La scène ne devait pas manquer de sel ! 

    « Minnie Moustache... Pour Yves Thomas les Compagnons vivaient une période fantastique !Le duo magique... Mieux vaudrait réserver ! »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Samedi 5 Mars 2016 à 11:22

    bon dimanche  a vs    DECALA

    BRUNO MALLET

    2
    Samedi 5 Mars 2016 à 11:28

    Bon dimanche à vous aussi Claire !

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    3
    Samedi 5 Mars 2016 à 16:34

    merci a vs Decala 

    je me suis trompe de jour 

    c est SAMEDI aujour d hui 

    donc bon SAMEDI      DECALA 

    BRUNO MALLET 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :