• En écoutant mon coeur chanter...

     

    En écoutant mon coeur chanter...Nous sommes sûrs que beaucoup se posent quantité de questions à propos de certaines des chansons dont vous raffolez et dont, pourtant, on ne parle guère. Celle que nous vous proposons aujourd'hui vous permettra peut-être même Mesdames, de vous rappeler que c'était sur cet air-là que votre futur vous avait invitée à danser.

    Beaucoup de titres ont un côté anecdotique. Cela a été le cas d'Alors raconte écrit par Jean BROUSSOLLE avec Gilbert BECAUD lors d'une escapade aux Etats-Unis, ou des Comédiens d'AZNAVOUR dont les Compagnons n'avaient pas voulu et que Fred MELLA, déçu par cette décision, avait menacé de ne jamais chanter. Heureusement pour les COMPAGNONS DE LA CHANSON et pour Charles AZNAVOUR qu'il changera d'avis. Si certains airs ont leur histoire comme Les trois cloches ou comme Le Marchand de bonheur, dont on dit que l'air a été écrit par Jean-Pierre CALVET sur une nappe en papier dans un restaurant israélien, d'autres en revanche conservent tout leur mystère et c'est ce mystère-là que nous vous proposons de décrypter en faisant appel à vos souvenirs. Avec cette chanson magnifique, voici un titre qui, à notre avis, a conservé aujourd'hui encore toute sa fraîcheur : EN ECOUTANT MON COEUR CHANTER enregistré sur un 30 cm sorti au début des années 70   

    Le court extrait de la version Charles TRENET que vous pourrez écouter en cliquant sur ce lien, n'échappe pas à cette règle anecdotique. Ecrit en 1946 par HERPIN (pour les paroles) et JAMBLAN (pour la musique) ce titre qui, curieusement, ne figure pas parmi les plus grands succès des COMPAGNONS DE LA CHANSON aurait dû connaître un meilleur sort. Dans une version magnifiquement mis en valeur par le timbre de Fred MELLA, celle de Charles TRENET semble un peu palote. Contrairement à l'interprétation de Mes jeunes années. C'est en 1967 que, derrière Mireille MATHIEU, les COMPAGNONS DE LA CHANSON l'ont interprétée. Pourtant, la chanson avait derrière elle une très longue carrière puisqu'avant d'être remise au goût du jour et adaptée en français pour être interprétée par Charles TRENET, le crooner Jean SABLON ou Line RENAUD voire Lys GAUTY, elle avait été interprétée par les plus grands aux Etats-Unis, dès 1946, sous le titre : All of a sudden my heart sings, dont : Frank SINATRA, Nat King COLE et Paul ANKA. Rien que ça, excusez du peu !

    Mais il n'est pas inutile de revenir sur le cheminement de ce titre. Dans un article consacré à JAMBLAN, nous avons appris que c'était le 28 mai 1942 que Jean SABLON avait enregistré aux studios Decca à New York une version française et anglaise de Ma mie, un titre déjà ancien de JAMBLAN et HERPIN. Cela vaudra à la chanson d'être remarquée et recréée sous le titre de All of a sudden my heart sings pour une comédie musicale Anchors Aweigh portée à l’écran. Le succès considérable amènera à rebaptiser la chanson My heart sings, et elle deviendra après coup un des plus grands standards américains repris par Duke ELLINGTON, Nat KING COLE, Errol GARNER, Paul ANKA, Dany KAYE pour ne citer que les plus célèbres. Un engouement qui atteindra la France où JAMBLAN adaptera de nouvelles paroles pour une chanson devenue En écoutant mon cœur chanter.

    « Bonne année 2016 à tous !C'était l'une des dernières de Guy !... »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    corailler
    Lundi 20 Avril 2015 à 18:43

    Oui Fred Mella c'est Fred Mella ! une voix ♥  magique *****

    2
    Lundi 20 Avril 2015 à 18:53

    Bonjour Michel ! Eh oui, inégalable cette voix !

    3
    Marie Defrénois
    Lundi 16 Mai 2016 à 10:37

    Je suis totalement d'"accord. Cette chanson, admirablement construite musicalement, et dont les paroles sont, en effet, parfaitement adaptées à un slow joue contre joue, aurait dû connaître un sort meilleur, est transcendée par l'interprétation des Compagnons, notamment de Fred Mella. Pour ma part, je n'ai jamais entendu la version américaine. J'ai entendu celle de Mireille Mathieu sur laquelle je ne m'attarderais pas. Je continue à écouter celle des Compagnons comme si elle s'adressait à moi seule. Mon unique critique, encore une chanson pour les blondes ! Alors, dans ma tête, quand Fred chante "Vos cheveux blonds comme les blés" (vers bien adapté à sa Suzanne), moi, j'entends "Vos cheveux couleur pain brûlé" et je suis contente :)

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :