• Le camion podium Tour de France des Compagnons...

     camion pathe-marconi des Compagnons 1958

    Lors de grands spectacles comme le Tour de France cycliste, les COMPAGNONS DE LA CHANSON n'étaient pas les derniers à se montrer et à recueillir auprès du public de véritables plébiscites à chaque ville étape. Pour des ensembles comme le leur ou aventure et action se mêlent parfois à des kermesses sportives très populaires comme le Tour, qu'aurait-il pu y avoir de mieux dans les années cinquante qu’une représentation donnée sur un camion podium pour faire connaître la dernière chanson à la mode ? Et la faire apprécier ?
    Remarquons au passage qu’ils ont vite appris à se fondre dans la course, en épousant même les concepts propres à la manifestation. Et puisqu’un maillot jaune est décerné au leader de la course, les COMPAGNONS feront, eux, l’effort d’apparaître également en jaune et en décontracté s’il vous plaît, arborant des polos de la couleur des leaders sur les photos des magazines people de l’époque. Une de leurs couvertures de microsillons leur vaudra d'ailleurs d'apparaître eux-mêmes en coureurs cyclistes (photo ci-dessus) ! Au plan de l’image, il n’y a rien à redire ! On en déduirait presque que tout a été pensé et repensé avec justesse !
    Ainsi leur participation au Tour de France 1959 leur vaudra d’assurer chaque soir à 21h45 dans le cadre d’une Grande Parade patronnée par Butagaz et Propagaz, un spectacle dont Europe 1 retransmettra des extraits dans le cadre d’un Musicorama ! Aux côtés d’une icône du catch français : l’Ange Blanc qui deviendra un peu plus tard le garde du corps d’Alain DELON, il était difficile à Louis MERLIN le directeur de la station de radio, de ne pas inviter les COMPAGNONS DE LA CHANSON à se joindre à une grande manifestation populaire comme la Caravane du Tour de France pour y donner une représentation à chaque ville étape.
    Pourquoi revenir sur les COMPAGNONS et leur passion pour la course ? Parce que quelques passionnés viennent d'organiser un musée où sont entreposées quelques pièces rares à Reims. Le média l'UNION a longtemps évoqué cette initiative. L'une de ces pièces est une pièce rarissime, qui servait de support publicitaire à Pathé-Marconi lors du Tour. Long de plus de 14 mètres et dessiné par Philippe CHARBONNEAUX, le créateur du musée, ce mini-bus était bourré de petits gadgets et de recoins assez incroyables comme ce petit « salon VIP », cette « table de mixage » qui permettait avec 125 boutons et manettes, dix amplificateurs de faire résonner le son tout autour. Étonnant aussi à l'arrière de ce véhicule, caché de l'extérieur, ce mini-monte charges par lequel les chanteurs accédaient au toit pour se produire devant le public. Edith PIAF y est passée tandis que ce sont les COMPAGNONS DE LA CHANSON qui ont baptisé le véhicule. S'il est en parfait état aujourd'hui au musée, le car Pathé-Marconi a connu de nombreuses vicissitudes depuis ses heures de gloires dans les années 50. La remorque avait d'ailleurs été retrouvée dans un cirque tandis que le tracteur lui était à la casse ! Des petites perles comme celle-là, le musée de Reims en possède de nombreuses. Certaines ne sont d'ailleurs même pas exposées faute de place, d'argents ou de temps pour les restaurer. C'est le cas notamment d'un ancien camion publicitaire du Coq Sportif, un Berliet acheté il y a quatre ans à Romilly-sur-Seine. A l'intérieur on y trouve encore les traces de sa présence sur un tour de France dans les années 60. Historique.


     

    « Pauvre pêcheur par nos amis lyonnais les Bayard (vidéo)Je reviens chez nous (vidéo)... »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :