• Minnie Moustache... Pour Yves Thomas les Compagnons vivaient une période fantastique !

    Minnie Moustache... Parmi les oubliés, citons... Yves Thomas !

    Ils étaient quelques-uns qui avaient tenu un rôle de tout premier plan dans Minnie Moustache, l'opérette de Jean BROUSSOLLE proposée à la Gaîté Lyrique en décembre 1956 ! Jean LEFEBVRE, Thérèse LAPORTE, Ginette BAUDIN et, ne l'oublions pas... Yves THOMAS (photo ci-dessus) !

    Minnie Moustache... Parmi les oubliés, citons...Yves THOMAS (ci-contre en compagnie de nos auteurs C. FOUINAT et J-J. BLANC en 2005), tous les noctambules parisiens le connaissent ! Car c'est lui qui, à plus de 80 ans, anime toujours l'un des plus célèbres cabarets parisiens, un temps propriété d'Aristide BRUANT. Ce n'est d'ailleurs pas pour rien si l'endroit est considéré comme le doyen des cabarets de Montmartre ! Après une carrière de chanteur d'opérette à laquelle il a mis un terme, Yves THOMAS, également connu sous le nom de Yves MATHIEU, a en effet repris le Lapin Agile en 1972. Alors qu'il  disposait pourtant d'un fort joli filet de voix, comme peuvent en témoigner les extraits vidéo ci-dessous, où on le voit interpréter une célèbre chanson : Rose blanche puis Sancho, due à Hubert GIRAUD et Claude NOUGARO. Le moins que l'on puisse dire, c'est que Yves, fils de la chanteuse Yvonne DARLE et ami du regretté Claude NOUGARO, cousin aussi de Jean-Roger CAUSSIMON, est né dans le sérail et que tout le poussait à entrevoir au départ une carrière artistique. C'est sûrement ce qui l'a amené à répondre favorablement à la proposition de la production de l'opérette Minnie Moustache et à y camper ce rôle de Wells FARGO amoureux transi de la belle Ginette BAUDIN, la tenancière du saloon. Il y chantera deux chansons : La chanson du fouet et Le cœur en peine ! L'intéressé sortait à l'époque du Conservatoire Supérieur de Musique ! Rien que ça !

    Yves THOMAS se souvient encore des COMPAGNONS DE LA CHANSON. "Ils vivaient, dit-il, une période fantastique et cette production pas ordinaire pour eux était une étape de plus et l'occasion de faire complètement autre chose. Jean BROUSSOLLE, le concepteur de l'opérette était quelqu'un de formidable. Le fait de voir cet ensemble de garçons perfectionnistes et méticuleux s'organiser avec un tel esprit d'équipe et puis leurs femmes qui les supportaient, de loin, sans jamais bouger ni jamais s'immiscer dans la vie de groupe, c'était captivant. Avec un tel esprit, on se serait cru sur un voilier. Il n'y avait d'ailleurs aucune concurrence entre les membres des Compagnons ! Fred était le soliste. OK, mais de l'autre côté, Jean-Louis organisait. Et puis il y avait quelques autres personnalités que l'on prenait plaisir à côtoyer : Jo FRACHON, Monsieur Mots croisés et Hubert LANCELOT, Gérard SABBAT qui s'était parfaitement trouvé face aux premières pitreries d'un jeune comédien du nom de Jean LEFEBVRE singeant un colporteur ivrogne !

     

     

    « Mars 1987... Fred Mella rechantait en Belgique, en solo !Ce que Ginou pensait de son époux... Guy Bourguignon... »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Samedi 12 Mars 2016 à 12:44

    J'ai eu un bon retour a de très bonne musique et chants des annees passées! Merci pour le partage!yes

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    2
    Samedi 12 Mars 2016 à 12:51

    Et merci à vous pour nous encourager Goudj49 !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :