• Paul Buissonneau, une vie de créateur...

    Paul Buissonneau, une vie de créateur...Mon plus grand regret quand on évoque la stature du titi Paul BUISSONNEAU, c'est qu'on ait trop vite oublié en France son existence. Alors que le P'tit Paul, comme l'appelait Edith PIAF, faisait partie des premières équipées du groupe aux Etats-Unis, au Canada et en Angleterre (1948) et de l'aventure des Trois cloches. Et ses anciens camarades des COMPAGNONS DE LA CHANSON les premiers, malgré les souvenirs communs qu'en ont gardé Suzanne et Fred MELLA ! Fred et Suzanne qui avaient un temps partagé un appartement avec lui dans la banlieue parisienne qu'ils avaient acheté avant de le revendre un peu plus tard à la Compagnonne Yvette PERCHE. Avant que leurs routes se séparent et que Paul regagne le Québec avec Tout'neuve... 

    Et pourtant que de souvenirs en commun ! Paul me l'a du reste confié au téléphone quand je l'ai eu la dernière fois début 2011, "je serai bien allé à Lyon pour l'inauguration de la place, mais ils ne m'avaient pas invité !" Dommage car cela aurait été formidable de retrouver ce jour-là tous les survivants sans exclusion qui avaient participé à cette formidable épopée !

    Dans un document PDF que nous avions pu nous procurer à la fin de l'année dernière mais que nous n'avions pu faire héberger chez Over-blog (ce qui nous a d'ailleurs décidés à les quitter), Paul confie à un chroniqueur quelle a été sa joie de retrouver le groupe au Canada en 1963. Un document que nous pouvions difficilement laisser de côté et qui évoque parfaitement l'état d'esprit de l'homme qu'était Paul BUISSONNEAU et qui va vous en apprendre sur ce personnage décédé à la fin de l'automne dernier. 

    Louis PETRIAC

    « Une preuve par neuf... jusqu'à leurs voitures !Le rouet du temps... C'était du Garvarentz ! »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :