• 1961 ! Avec leurs ventes records de succès, les COMPAGNONS DE LA CHANSON faisaient mieux que résister face aux assauts du twist ! De cette époque fantastique, sont également issus des titres dont on a peu parlé et qui ne faisaient absolument pas tache dans le tableau ! Comme cet Enfant de bohême dû, une fois encore, à la maestria de la doublette Jean BROUSSOLLE/Jean-Pierre CALVET, véritable duo magique des COMPAGNONS seize ans durant !


    1 commentaire
  • Sans les COMPAGNONS DE LA CHANSON, Fred MELLA interprète Bras dessus, bras dessous. Un extrait que nous devons à Pierre MICHAUD !


    2 commentaires
  • Soleil, va-t-en soleil... va-t-en à tout jamais. Oh, oh, oh...

    Ceux qui apprécient les textes de Jean BROUSSOLLE créés pour les COMPAGNONS DE LA CHANSON apprécieront cette chanson enregistrée en 1966 dont nous ne pouvons hélas que vous proposer un court extrait. Et si vous voulez en connaître un peu plus, cliquez sur le lien suivant. Mais, surtout, prenez soin de modifier les coordonnées de nos sites qui sont désormais hébergés chez Eklablog. 


    votre commentaire
  • Les COMPAGNONS DE LA CHANSON chantaient merveilleusement Noël et ces extraits vidéo rappelleront à certains d'entre nous quelques souvenirs à présent loin. Ils étaient encore des enfants et écouter les COMPAGNONS leur chanter des airs connus de Noël avait un parfum magique. Ce Noël blanc et ces Anges dans nos campagnes en font bien entendu partie.


    1 commentaire
  • Entends ce message...En ces jours de fête, je ne peux m'empêcher, sans doute comme beaucoup, de repenser à ces années où, encore enfant, j'entendais cette magnifique chanson. L'une de celles que je préférais de loin parce que Noël était encore considéré comme quelque chose de magique, de différent. Si, à la maison, nous manquions de beaucoup de choses, il y avait néanmoins la chaleur réconfortante de notre vieux poêle à charbon et cette voix de Fred MELLA qui parvenait à faire oublier tout le reste. Qu'aurions-nous demandé de plus ? Combien de fois y ai-je pensé à cette vieille maison presque en ruines qui, aujourd'hui, a laissé sa place à un complexe marchand ? Comme à ceux qui peuplaient cet endroit où l'on vivait encore du charbon à la fin des années cinquante ! Nous serons sûrement quelques-uns à nous souvenir en écoutant cette belle chanson à ce que nous étions jadis, comment nous célébrions Noël et c'est assurément tout cela qui me pousse chaque jour à entretenir cette flamme. Pour que ne meure pas tout à fait, même s'il reste les disques et les CD, ces COMPAGNONS DE LA CHANSON que nous avons tant aimés et que nous continuons d'aimer !

    A vous tous qui allez fêter cette fin d'année, et avec un peu d'avance, tous nos vœux et surtout, surtout, une bonne santé ! Pour le reste...

    Louis PETRIAC 


    11 commentaires
  •  

    Il aurait été difficile en cette veille de Noël de ne pas entendre cette magnifique interprétation de l'Ave Maria de SCHUBERT dont Fred MELLA savait si bien nous régaler. 


    votre commentaire

  • Tous les clips Les Compagnons De La Chanson

    Après Telstar et son étoile en plein jour, c'est d'une autre étoile dont nous parlent les COMPAGNONS DE LA CHANSON, filante celle-là ! Une interprétation qui reste souvent confondue avec l'autre !

    Cette étoile filante enregistrée en 1970 est due au talent de Maurice VIDALIN qui a fait de la chanson de l'acteur Lee MARVIN un tube qui sera également repris avec un certain succès par un jeune chanteur Gilles MARCHAL.


    votre commentaire
  • Un très beau texte de Jean BROUSSOLLE plein d'espoir qui convenait à merveille à ce que traversaient les COMPAGNONS DE LA CHANSON en ce début d'année 1970. Surtout après la disparition de Guy BOURGUIGNON auquel Jean était tant attaché !


    4 commentaires
  • Reviens LisaUne chanson de François DEGUELT, c'est assez rare pour être signalé ! Il faut dire qu'en 1956, un an avant qu'il écrive cette chanson, il venait de décrocher le Grand Prix de l'Académie du Disque Charles Cros, et qu'il commençait à faire parler de lui... En tournée avec Jean NOHAIN pour son émission "36 chandelles", il chantait également en première partie des spectacles d'Edith PIAF dans toute la France ! Animateur de radio, l'homme était alors sur le point de devenir un chanteur reconnu et quelqu'un qui compte. Aussi bien dans la profession qu'aux yeux du public !

    Ce Reviens Lisa faisait partie des enregistrements mis en boîte en 1957 ! Magnifiquement illustrée par des photos rappelant quelques belles amours enfantines qui rappelleront quantité de souvenirs aux Lisa qui s'en sont un jour allées sans jamais revenir ! Au grand désespoir de leurs jeunes admirateurs masculins !


    5 commentaires
  • Avril 1955... Georges BRASSENS entre dans le répertoire des COMPAGNONS DE LA CHANSON avec une de ces chansons hommage que l'adorateur de la vieille Jeanne se plaisait à concevoir du fond de sa tanière de l'impasse Florimont. Cette chanson hommage, c'est L'Auvergnat.

    Notre ami marseillais Bernard HELIN qui était en colonie de vacances au-dessus de Nice à Gairaut, se souvient encore de cette version de La chanson pour l'Auvergnat à l'été de la même année. Son beau-frère, plus âgé, moniteur au sein de la colonie avait eu la chance de descendre voir les COMPAGNONS DE LA CHANSON l'interpréter à Nice pour la première fois en représentation. Et il lui avait raconté quelque temps plus tard que certains spectateurs avaient pleuré en les écoutant interpréter la fameuse chanson de BRASSENS.


    votre commentaire