• René, l'autre passionné de la tribu Mella...

    De la brillante tribu MELLA, ils sont deux, voire même trois avec l'aîné Jean... Et derrière Fred, il y a René, pour beaucoup d'une sympathie sans égal et que l'un d'entre nous, l'ami Roger a même baptisé : « Monsieur qu'il fait bon vivre ». Toujours prêt à rire, il faut dire que les plaisanteries en piémontais de Jean-Pierre CALVET l'amusaient au plus haut point, d'autant qu'en dehors de son frère, les autres COMPAGNONS DE LA CHANSON ne les comprenaient pas ! Même notre ami Gérard SABBAT !
    Mais qui est exactement l'homme qui dans un mémorable Si ça vous chante de Guy LUX s'était vu puni par Guy LUX pour avoir confondu l'intro musicale d'Allez savoir pourquoi avec celle du Marchand de bonheur ?
    Né le 6 juin 1926 à Annonay en Ardèche, tout comme Fred, ce n'est qu'en septembre 1950 que René a rejoint les COMPAGNONS DE LA CHANSON appelé à la rescousse d'Angleterre par son frère juste après le départ de Paul BUISSONNEAU. Excellent musicien - et il n'a pendant longtemps rien perdu de ses qualités au sein des COPAINS D'ACCORD avec lesquels il joue encore, car dans la famille MELLA tout est affaire de passion - il n'aura guère fallu de temps au "frangin de la voix des Compagnons" pour apprendre à faire face aux impératifs du groupe. Il aura même été jusqu'à affréter un bateau pour se rompre, au large d'un brin de mer, aux rudiments du cor de chasse. Avant, en 1956, de reprendre à son compte la prestation à la barre fixe de Jean ALBERT dans l'un des sketches : Le cirque.
    Devenu « l'homme à tout faire » des COMPAGNONS DE LA CHANSON, grand responsable des chemises en parfait petit homme d'intérieur, toujours prêt à apprendre à jouer d'un nouvel instrument pour les besoins de la cause, ses compétences couvraient un large domaine allant de la guitare à la clarinette en passant par la cornemuse et le hautbois. C'est dire ! Il vient de nous en donner une nouvelle illustration avec son dernier CD enregistré en solo voici quelques mois avec ses COPAINS D'ACCORD où, dans Le Ménestrel et quelques autres jolies compositions éclate tout son talent. Vous avez la possibilité d'en écouter quelques notes sur le site musical de notre ami Claude VERRIER (voir nos liens).
    Les fidèles l'ont revu en octobre 2008 avec plaisir à Châteaurenard (13) où il donnait un concert avec son ami GASTON et à l'Olympia où Fred lui avait demandé avec son ami GASTON de venir sur scène rappeler au public quelques moments privilégiés.


    Le jour des ses quatre-vingt-ans, en compagnie de son frère Fred, de Gaston et de Jean-Louis Josserand, l'ami de la famille qui lui a rendu un hommage appuyé lors d'une conférence à Uzès. C'était en 2006 !

    « Jean Broussolle, l'autre atout charmeAu temps de Pierrot (vidéo) »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :