• A propos de Piaf, la vérité... Le dernier livre consacré à Edith Piaf

     

    A propos de Piaf, la vérité... Le dernier livre consacré à Edith PiafSpécialisé dans les personnalités du spectacle, Emmanuel BONINI a consacré toutes ces dernières années quelques ouvrages à des célébrités comme Sylvie VARTAN, Mireille MATHIEU, Romy SCHNEIDER, Joséphine BAKER, Tino ROSSI... Aussi, son ouvrage publié chez Pygmalion qui abordait un pan caché de la vie de celle qui restera éternellement pour nombre d'entre nous une grande dame : Edith PIAF, était-il attendu quand il est sorti à l'automne 2008. 

    Avant qu'elle ne nous quitte à son tour quelques mois plus tard, Michel DRUCKER avait pu interviewer sa secrétaire Danielle BONEL sur Europe 1. Danielle admettait avoir effectivement contribué à cet ouvrage en livrant à l'auteur pas mal de données. Il en avait été de même de notre amie Mimi LANCELOT qui évoquera dans celui-ci les relations qu'elle avait eues avec La môme. Difficiles au départ, et bien plus faciles ensuite, notamment après une tournée entreprise en Suède et le décès d'une troisième fille dont elle avait accouchée.

    A l'évidence, cet ouvrage livre aussi pas mal de nouveaux éléments sur la romance vécue par Edith et Jean-Louis JAUBERT mais il n'en reste pas moins que certains d'entre eux restent difficiles à prendre en considération. L'auteur aurait puisé certains de ces éléments dans des notes communiquées par les Renseignements Généraux qui avaient alors une vision assez affligeante du lien qui unissait Edith PIAF et les COMPAGNONS DE LA CHANSON. Ainsi, page 237 de cet épais document trouve-t-on une sorte de révélation portant sur ce lien. "Bien qu'elle gagne près d'un million par mois, auraient noté les services des Renseignements Généraux, Edith Piaf dépense sans compter et entretient les neuf Compagnons de la Musique* dont l'un, Jaubert, est son amant en titre et les autres ses amants occasionnels". Une opinion qui aurait trouvé sa source dans des propos tenus par la chanteuse Georgette PLANA qui semblait avoir eu un compte à régler avec La môme. A en croire Emmanuel BONINI, Edith détestait également l'Abbé PIERRE qui se serait montré un peu trop empressé auprès d'elle dans les années quarante !

    Un ouvrage intéressant à plus d'un titre, malgré ces quelques invraisemblances.

     

    * La confusion entre Compagnons de la Musique et Compagnons de la Chanson était alors fréquente. 


    PIAF, LA VERITE, Emmanuel BONINI
    Editions PYGMALION, Prix : 21,90 €, 
    ISBN n° 978-2-7564-0191-1

    « A propos de René Mella...L'interview de Jean-Louis Jaubert par Jean Nohain... »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Emmanuel Bonini
    Mercredi 8 Novembre à 08:33

    Chers amis,

    Humble artisan de ce livre dont je suis éminemment fier, je vous remercie de l'intérêt porté à mon travail.

     

    Merci aussi pour la chaleur de votre commentaire.

    La seule invraisemblance que j'y vois, c'est l'incroyable inaptitude du public à la réalité des choses. Les gens n'aiment pas la vérité. Ils lui préfèrent le mythe. 

    Il n'a jamais été dit que Piaf "détestait" l'Abbé Pierre. Elle garda tout simplement de lui un souvenir amer, choquée qu'il ait voulu lui arracher un baiser de force, lors d'une rencontre au Canada. Danièle Bonel était là, présente. Auriez-vous la prétention de vous substituer au témoignage direct de cette dame d'une intégrité à toute épreuve? Aznavour, les Compagnons, Montand et comparses passèrent ne furent que de passage dans la vie de Piaf. Danièle Bonel fut présente matin midi et soir pendant près de 20 ans. Toute la différence est là. 

    Bien cordialement

    Emmanuel Bonini

     

     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :